Maçons et architectes (Messe)

Aller en bas

Maçons et architectes (Messe) Empty Maçons et architectes (Messe)

Message  Pie de Valence le Dim 9 Déc - 18:10

Messe dite en septembre 1466 en la Sainte-Chapelle de Dijon

Le cardinal profita de sa présence pour faire sonner les cloches de la Sainte-Chapelle de Dijon qui sonnèrent pour appeler les fidèles à la prière

Maçons et architectes (Messe) 220px-Cloche_Saint-Antoine_Murat

Après avoir laissé du temps pour que tout le monde s'installe et avoir reçu quelques hommages, le cardinal commença la cérémonie par la traditionnelle prière du Pardon

Nous te prions, Toi, Dieu, Créateur du Ciel et de la Terre, des Hommes et des choses, Toi l'Eternel, afin que Ta Grâce s'étende sur Nous.
Nous ne sommes que d'humbles pécheurs qui avons besoin de Ta lumière pour ne pas sombrer dans le péché et de Ton amour qui seul sait Nous pardonner pour nous remettre dans le droit chemin.
Amen.

Puis, il annonça le thème de la messe du jour.

Bienvenus à tous et toutes. Aujourd'hui, je souhaite parler des maçons.

Le cardinal, après un long temps d'attente, vit que la chapelle se remplissait enfin un peu. Il rassembla alors ses esprits et commença son propos.

Les maçons, comme chacun sait, sont chargés de mener des travaux de construction qui comprennent l'assemblage de pierres, de moellons, de briques, etc., et le façonnage de joints, de revêtements, de enduits pour construire des fondations, des murs, des remparts entre autres.
C'est dire combien ces bâtisseurs et ces créateurs  (certains ont de vrais dons d'architectes), armés de solides compétences et de non moins solides connaissances, sont d'utiles et précieux auxiliaires à l'ensemble de la société, dans la guerre comme dans la paix.
Et, comme Dieu a bâti l'Univers et la Terre, ils bâtissent et façonnent notre monde et lui donnent forme et visage autant qu'ils en sont les miroirs: qu'ils bâtissent de solides murailles et de solides forteresses et ils communiqueront la force et la puissance du maître des lieux; qu'ils bâtissent de riches demeures bourgeoises, comme l'Hôtel de Messire Jacques Coeur à Bourges et ils diront la force et la puissance de l'argent et du commerce en ce bas monde; qu'ils fassent surgir de terre un logis ornés de fenêtres, de balcons, de festons divers et variés et ils donneront des lieux, de leur propriétaire ou du royaume qui l'abrite, l'image d'une société de plaisir, de divertissement et de douceur,  prompte à cultiver toutes les formes d'arts.

Missionnés par des princes, des évêques, des corps de villes ou des paroisses, tous ces commanditaires qui sont autant de mécènes qui les font vivre, ils savent, à partir de la volonté du maître, interpréter, réinventer, proposer, innover, créer à partir du canevas qui leur est donné, de sorte qu'à l'image de Dieu, ils ne cessent de mettre l'art et la société en mouvement et contribuent fortement à l'influencer.

Comme le dit l'apôtre Nikolos, dont les restes reposent à Semur,


L’homme libre est, en effet, celui qui, à l’image de Dieu, est capable de construire et de créer par son travail les moyens qui lui permettront d’imposer sa force à la nature qui l’environne.

Et c'est véritablement ce que sont les maçons, des hommes libres au milieu des contraintes de toutes sortes qu'on leur impose.
Et c'est véritablement ce que font les maçons qui domptent les forces de la nature et la résistance des matériaux pour façonner des arches, des ponts, des portes, des statues, manier l'arc romain, l'arc brisé, les arcs à accolades, etc.


Le cardinal reprit quelques instants sa respiration avant de poursuivre. Il avait encore à parler de la peur qui pouvait en résulter, de l'intérêt de donner une mission aux arts et aux artistes et de la place qu'ils méritaient dans la société avant de conclure sur la bénédiction que Dieu souhaitait étendre sur eux.

Le propos reprit son cours pour arriver à la fin de la messe.

Je sais que certains s'effrayent de la liberté que l'on donne aux créateurs et aux artistes. Certains vont même jusqu'à murmurer que les maçons sont détenteurs d'une partie des secrets de la création du monde qu'ils se transmettraient oralement au cours de cérémonies et de réunions ésotériques et clandestines, secrets issus des bâtisseurs d'Oanylone, ce qui en feraient des êtres particulièrement dangereux exerçant un pouvoir occulte sur le monde. Personnellement, je ne crois pas beaucoup à ces fadaises.

Surtout, il y a bien peu de raison d'avoir peur de cette liberté qui, comme toute liberté, pourvu qu'elle soit guidée par l'instinct de servir la société tout en servant le Très-Haut, ne peut qu'enrichir l'aristotélité. Si le maître maçon et ses compagnons gardent véritablement ces grands principes à l'esprit, il n'y a aucune raison de s'effrayer car c'est toujours au service de Dieu et pour le beauté et la compréhension du monde qu'ils exerceront leur art.

C'est aussi pourquoi, à côté des grands de ce monde, les architectes et maçons mériteraient d'être pleinement mis en valeur et récompensés. Or, bien peu le sont en vérité. C'est pourquoi nous devons réfléchir à la création d'une distinction qui pourrait récompenser les artistes qui mettent leur talent au service de la gloire du Très-Haut. J'y songe fortement.


Et le cardinal de conclure par une prière appelant la bénédiction du Très-Haut sur les artistes.

O, Très-Haut,
Le monde a besoin de beauté pour ne pas sombrer dans la désespérance,
Quand l'artiste façonne un chef-d'œuvre, non seulement il donne vie à son œuvre et dévoile en un peu de sa personnalité, mais surtout, il parle avec les autres et transmet à chacun une partie des mystères du monde et de l'infini divin.
Que, par ton inspiration salutaire, leurs œuvres, fruits de leur talent, nous aident tous à découvrir la beauté de la création.
Amen.

Pie de Valence
Admin

Messages : 141
Date d'inscription : 24/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://abbayesaintmartin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum