Cérémonie de mariage (Exemple)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cérémonie de mariage (Exemple)

Message  Pie de Valence le Jeu 20 Déc - 22:16

Le curé attendit que tout le monde ait trouvé sa place, puis, le silence revenu, il écarta les bras afin de commencer.

Nous sommes ici réunis pour célébrer le mariage de dame ---------- et de sieur ----------.
Leur amour est si fort qu’ils ont souhaité que Dieu le bénisse et, depuis que les bans ont été affichés, aucun empêchement ou opposition quelconque à ce mariage ne nous étant parvenue, nous allons procéder à cette cérémonie .

Mais commençons d'abord par prier le Très-Haut afin que Sa bénédiction descende sur nous et sur les futurs mariés.
En ces heures d'inquiétudes pour le royaume, j'ai choisi un texte dont la beauté et la simplicité me touchent et qui est, en même temps, un appel vers Lui pour qu'il nous apporte son aide et nous guide tous vers le Droit chemin à travers ces vicissitudes dont nous nous serions tous passés


Notre Père, qui êtes aux cieux ;
Que votre nom soit sanctifié ;
Que votre règne arrive ;
Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien.
Pardonnez-nous nos offenses,
comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laissez pas succomber à la tentation.
Mais délivrez-nous du mal.
Amen.

La prière récitée, le curé poursuivit

Le mariage, comme institution sacrée a été fondée par Christos. Voici ce qu'il en dit d'après le récit de sa vie au chapitre XIII


Frère Eudes s'avance alors vers le curé, le Livre des Vertus ouvert à la page correspondante pour que celui-ci puisse lire

Or, la fille de nos hôtes vint avec une cruche pour nous servir du pain et du vin, et Christos reconnut celle qui se nommait Natchiachia, et qui lui avait adressé la parole précédemment, lorsqu’elle était dans la foule.

Natchiachia versa le vin de sa cruche dans la corne de Christos, et lui demanda :

" Maître, je suis en proie à un profond tourment de l’âme. Je voudrais te suivre dans tes enseignements, mais j’aime un homme qui habite ici et qui se nomme Yhonny, je l’aime d’un amour pur comme le diamant… Que dit Aristote sur cette question que dois-je faire ? "

Christos lui répondit:

" Lorsque deux êtres s’aiment d’un amour pur et qu’ils souhaitent perpétuer notre espèce par la procréation, Dieu leur permet, par le sacrement du mariage, de vivre leur amour. Cet amour si pur, vécu dans la vertu, glorifie Dieu, parce qu’Il est amour et que l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse lui être fait. Mais, comme le baptême, le mariage est un engagement à vie, aussi, Natchiatchia, choisis judicieusement, car une foi que tu auras épousé Yhonny, vous ne pourrez plus vous y soustraire. "

Comme cette dernière parole frappa d’étonnement l’assemblée, car l’époque était à l’inconstance… Natchiatchia reprit :

" Mais, Maître, serons-nous assez forts pour respecter ce choix et vivre sans pécher ? "

Alors, Christos répondit :

" Sachez que l’humain doute par nature, que l’amour qu’il éprouve pour Dieu et pour son prochain peut connaître autant d’aléas que la vie comporte d’épisodes. Mais la vie vertueuse est un idéal vers lequel l’homme doit tendre. Et, dans son chemin, il peut s’aider de la prière. La prière peut en effet être le moyen pour tous de renforcer cet amour lorsque cela est nécessaire. N’oubliez pas non plus la puissance de la miséricorde, qui est accordée grâce à la repentance. "

Il remercia frère Eudes qui referma le Livre et commenta le passage qu'il venait de lire pour les futurs époux et l'assemblée


Comme l'explique Christos, le mariage n'est pas une création humaine. Il a été voulu et institué par Dieu pour permettre à deux personnes qui partagent les mêmes sentiments l'un vis-à-vis de l'autre, de le vivre pleinement car l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse être fait à notre Créateur.

Mais le mariage est bien davantage que le rapprochement de deux corps; c'est aussi celui de deux âmes. C'est ce qui en fait un lien sacré et inviolable. Les lois et les règles du mariage ne dépendent donc pas et ne sauraient dépendre de lois temporelles révocables, ni d'aucun accord ou arrangement des époux qui seraient contraires à la Loi divine. C'est un engagement fort qu'on ne rompt pas à sa guise sinon à mettre en péril son âme et son avenir au Paradis solaire

Il ne doit donc pas se décider sur une inclination passagère des cœurs mais sur une décision délibérée et ferme des volontés. C'est ce qui le rend fondamentalement différent des rapports entre les animaux qui agissent sous le seul instinct d'une impulsion aveugle où il n'y a ni raison, ni volonté. C'est même la condition de sa durée et de sa stabilité car ceux qui s'engagent sincèrement, après y avoir réfléchi sérieusement,  ont plus de capacités d'affronter les tempêtes qui secouent les couples que les autres.


Puis, il posa aux deux futurs époux la question qui allait ouvrir la bénédiction des anneaux et l'échange des consentements


----------, ----------, avez-vous bien conscience de l'engagement sacré que vous allez prendre ce jour devant Dieu et de toutes ses conséquences et certifiez-vous que c'est de votre propre volonté, sans aucune pression extérieure et libres de corps et d'esprit que vous souhaitez vous engager devant Dieu ?

Le curé accueillit avec satisfaction la réponse des deux époux.

Peut-on apporter les anneaux pour que je puisse les bénir afin que les deux époux puissent ensuite nous faire part de leur engagement.

Il se tourna vers les témoins qui, supposait-il avaient les deux bagues.

Le frère Eudes récupéra le coussin avec les deux alliances qu'il présenta au curé

Au nom du Très-Haut, d'Aristote et de Christos, dit le curé, je bénis ces alliances, symbole de l'engagement que vont prononcer devant nous et devant Dieu, ---------- et ---------- et il traça au-dessus un signe de croix
Que la bénédiction du Très-Haut soit sur eux, aujourd'hui et pour l'éternité,
Amen.


Frère Eudes présenta alors le coussin et les deux alliances aux futurs époux.

Je crois, ---------- et ----------, que vous avez préparé chacun un texte par lequel vous allez vous engager l'un envers l'autre. Voici le moment venu. Qui commence ?

Un large sourire éclaira le visage du curé. Cette fois-ci, s'était la bonne. Il reprit donc avec entrain la phrase qu'il avait failli déjà prononcer tout à l'heure.

Mes enfants, je vous déclare officiellement devant Dieu et les Hommes, mari et femme !

puis, devant leur hésitation


Mais oui, vous pouvez vous embrasser !

Et vous autres, dans l'assistance, tous avec moi pour reprendre en choeur le Credo


Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN

Pie de Valence
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 24/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://abbayesaintmartin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum