La chandelle de Chirapa (légende)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La chandelle de Chirapa (légende)

Message  Pie de Valence le Sam 11 Avr - 16:11

LA CHANDELLE DE CHIRAPA

Giacoppo Chirapa était un homme d'affaire italien qui vécut à Langres il y a très longtemps. Réputé fort aisé, on avait pris l’habitude de lui prêter sans compter mais, petit à petit, ses dettes s’accumulèrent et quand un beau matin on le vit dépenser en quelques instants, et à crédit, plusieurs milliers de livres tournois, ses créanciers soudain s’alarmèrent et s’assemblèrent devant sa porte pour lui réclamer leur dû.

Chirapa, voleur, paye-nous, rends-nous notre argent ou tu seras pendu, entendait-on hurler depuis la rue !

Hélas, Chirapa n’avait pas dans ses coffres de quoi les satisfaire tous. Il se crut ruiné, pensa qu’on allait défoncer son huis, envahir incontinent sa maison et la piller et il se vit déjà passer de vie à trépas, massacré par la foule des créanciers en colère.
Il descendit alors dans sa cave et, désespéré, implorant la Créature Sans Nom de venir à son secours, il lui vendit son âme en échange de monceaux d’or.
Aussitôt, l’endroit fut rempli de pièces d’or, en nombre si impressionnant qu’il eût fallu plusieurs dizaines d’années pour les compter une à une. Chirapa courut alors derechef satisfaire ses créanciers.
D'ailleurs, stupéfaits d’être si promptement remboursés, ces derniers, confus de s'être laissés abusés par la rumeur d'une prochaine faillite du messire, firent mille excuses pour avoir troublé son repos. Chirapa se moqua alors de leurs préventions et leur annonça qu’il tiendrait désormais table ouverte chez lui tous les jours sans craindre une diminution sensible de ses coffres et, bientôt, on vit de nombreuses personnes prendre l’habitude de fréquenter le logis de Messire Giacoppo Chirapa où l’on servait les mets les plus chers et les plus délicats de Langres.

Un jour, cependant, le vin vint à manquer. Chirapa se précipita derechef à la cave en chercher quand, à peine arrivé au bas des marches, il aperçut un être lunaire, reconnaissable à sa face hideuse, assis à califourchon sur un tonneau.


- Eh bien, es-tu prêt ? lui demande la créature
- Par pitié, laisse-moi achever ce festin et je te suivrai ensuite.

L’être lunaire, qui croit posséder l’âme du pauvre sire, consent, laisse Chirapa remplir son pichet et rejoindre ses convives. Cependant, un bon moine qui assistait au repas remarqua soudain combien leur hôte était pâle. Il le crut souffrant et le questionna. Chirapa raconta alors la terrible vision dont il venait d’être témoin. Le moine le rassura et se chargea lui-même, le festin achevé, de descendre à la rencontre de l’hideux homme de la Lune.

- Que veux-tu ? demande-t-il au religieux
- Te remercier d’abord et te faire une requête. Accorde seulement huit jours de répit à Chirapa.
- Huit jours, que nenni ! Le mécréant a passé un pacte avec moi, il a donné sa parole et il a juré. Il doit me suivre à présent, répondit la créature
- Un jour alors !
- Il n’en n’est pas question, même pas une heure !
- Le temps, du moins, que se consume la chandelle que je porte, qu’il se prépare à te suivre, essaye le moine

La créature cèda alors et consentit à laisser quelques minutes de répit.
C’est alors que l’astucieux moine souffla la chandelle et la consacra aussitôt à Dieu, l’empêchant à jamais de se consumer, bernant ainsi l’hideuse créature qui, de dépit, regagna le monde lunaire sans demander son reste.
Chirapa fut ainsi délivré du pacte qu’il avait passé et la chandelle fut déposée dans le trésor de la cathédrale de Langres où les voyageurs peuvent encore la voir.


Lorsque vous irez à Langres, n’oubliez pas la chandelle Chirapa ; mais, en la touchant, souvenez-vous que la soif des richesses est pernicieuse, et que sans le puissant secours d’un bon religieux, le nom de Giaccopo Chirapa et des siens serait aujourd’hui à jamais flétri.

Pie de Valence
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 24/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://abbayesaintmartin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum