De la noblesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la noblesse

Message  Pie de Valence le Mar 4 Aoû - 11:51

Thème de Frère Woland Von Selenios - 19 Mars 1460 : De Nobilitate (= De la noblesse)

De Nobilitate

Être noble, c'est être maître d'une terre sous l'autorité d'un Baron, d'un Duc, d'un Prince, lui-même sous l'autorité d'un Empereur ou d'un Roi. Mais être noble, avant tout cela, c'est régner sur une terre du Royaume des Hommes, créé par le Très Haut. La noblesse n'est noblesse que par Son vouloir, non par celui d'un autre. L'homme a suivi l'homme, l'homme a dominé l'homme, mais jamais l'homme ne doit oublier que c'est le Très Haut qui l'a mis à cette place.
Bien sûr, inspiré par la Sans Nom, un Baron peut faire un vassal d'un être plus noir qu'aucun bandit, mais le Très Haut rétablira toujours l'ordre, car c'est Lui qui est Tout-Puissant dans le Royaume qu'Il a laissé aux hommes.

La Noblesse a des devoirs. Tout Noble, quel qui soit, petit ou grand, jure conseil, protection et loyauté à son suzerain, mais il est obligé aussi envers son peuple. Il lui doit protection, aide, éducation, audience, justice. Tout Seigneur qui se refuserait à ces strictes devoirs serait un bien mauvais Seigneur. Il ne mériterait pas plus son titre que le sang qui coule dans ses veines, car ce sang qu'il se targuerait de qualifier de noble et de haut lignage serait en fait plus vil que le plus impie des venins d'aspic. Un seigneur tel que celui que je viens de décrire devrait avoir la décence de faire écraser sur une enclume sa couronne de fer et de laisser à d'autres, plus soucieux de leurs devoirs d'homme, le soin de gouverner un peuple. Ainsi je juge que tout seigneur, qu'il soit simple Baron ou même Empereur, doit veiller sur son peuple comme un père veille sur son enfant. Il doit lui apporter toute sa protection et être attentif à lui. L'enfant que l'on ne garde pas des dangers est bien souvent séduit par les inspirations du Mal et c'est pour cela que tant de princes et de rois furent destituer des mains mêmes de leurs enfants. César, cet homme qui fut au-dessus de tous les autres tant par la force que par la ruse, cet Empereur qui fit de ses mains la gloire de l'Empire Romain, cet homme, parce qu'il ne prenait pas garde de ce qui se passait dans sa propre maison, fut la pierre sur laquelle son fils aiguisa son poignard assassin.

Si le Très Haut soudain décidait d'aller bâtir un Royaume ailleurs et de nous laisser, êtres imparfaits et mortels que nous sommes, seuls, sans ressource, sans même la possibilité de nous recueillir et de mander son aide à l'église, pensez-vous qu'alors nous nous recueillerons encore ? Pensez-vous que si le Créateur, que nous aimons aujourd'hui, nous abandonnait demain, notre vie ne changerait point ? Nous errerions sans but, dans des terres stériles. Si le Très Haut quittait la voûte céleste, il emporterait avec lui la lune et le soleil et ainsi nous serions plongé dans les plus noirs ténèbres. Nous nous avilirions et ressemblerions bientôt aux plus malsaines et sauvages des bêtes. Nous repaissant de notre propre chair, de nos propres parents, nous deviendrions assassins, parricides, infanticides, tous. Car aucune lueur ne peut régner là d'où le Très Haut se retire. Aucune lueur ne brillerait dans le monde, ni même dans nos cœurs qui de même que le ciel deviendraient plus obscurs que la plus obscure des nuits d'hiver. Je vois, sans peine, ce monde de misère et de décadence, plus impropre que fut Oanylone. Si Notre Père à tous quittait sans mot dire la maison des hommes, nous serions réduits à l'état d'enfant errant, car sans le père la maison s'écroule et la famille part vite en lambeau.

Il est de ces nobles qui partent batifoler on ne sait où, en retraite peut-être, ou dans quelques lieux de perdition, ils laissent alors leurs gens seuls et sans protection. Ces nobles faisant ainsi font bien mal. Un peuple sans seigneur est, ainsi que je viens de le décrire, comme seul au milieu d'une route qu'il ne connait point. Il n'a ni repère, ni aucun instinct auquel se fier, du moins point de bons instincts. De plus, un peuple abandonné par son seigneur a toutes les raisons de prendre les armes et aucune de continuer à lui être fidèle. Le Très Haut a voulu ainsi qu'il y ai d'humbles hommes tout autant que de seigneurs, mais il a voulu que les seconds protégeassent les premiers. La noblesse est un don, une acte de confiance, elle est donnée aux familles les plus admirables, au sang venant des veines les plus vertueuses. Le Très Haut dans sa générosité a permis à la noblesse de faire bâtir des châteaux qui élève un peu ces hommes au-dessus des autres et qui doivent aussi les rapprocher de Lui, ainsi chacun de leurs actes doivent être comme inspiré par de haut dessein. Mais quand la noblesse au sang vertueux devient soudain faible et licencieuse, il n'est plus besoin de garder cette noblesse sereine sur son trône. Le Très Haut a bien des plans pour nous Ses enfants et lorsque le sang, d'une veine prolixe et vigoureuse, devient noir et infect il ne faut pas oublier qu'Il a tout pouvoir de le faire tirer. Ainsi la mauvaise noblesse est ôté du corps du royaume des hommes et celui-ci peut espérer perdurer pendant encore des siècles et des siècles.

Aucun seigneur ne doit donc négliger son peuple, il ne peut partir en voyage quel qu'en soit le motif sans laisser sur le trône quelqu'un pour gouverner en son absence, il ne peut non plus refuser de recevoir en audience ses gens, car il ne doit pas oublier que les banquets qu'il organise ne pourraient être sans les éleveurs et les cultivateurs de la Basse-Cour de son château. Celui qui danse bien, sait faire de beaux vers, parle de manière courtoise aux damoiselles et sait séduire leur cœur, ne doit pas oublier que son devoir est envers son peuple et qu'il n'y a rien dans les folles distractions de Cour qui le nourrisse. Tout bon courtisan sait fort aisément plier l'échine, le dos et même poser le genoux à terre, mais pour quelle raison le fait-il ? Pour obtenir quelque licence commercial pour alimenter ses marchés ? Ou plutôt pour quémander quelque autre charge à la Cour ? Pour des sacs de farine ? Ou pour un collier d'or ?

N'oublie pas noblesse que tu n'es qu'humaine et que l'humaine nature peut te détruire. Sache que ta place ne te sera jamais acquise et que tu devras toujours la mériter. Tes délassements à la Cour d'un souverain ou dans le lit d'une putain, ne vaudront jamais le travail de tes gens dans leurs champs. Délaisse ton peuple, soit sourd à leurs suppliques, ils lèveront leurs faux, leurs fourches et leurs haches, ils disloqueront les murailles de ton château, arderont tes vaniteuses tapisseries et fouleront des pieds ton blanc manteau d'hermine. On te coupera les mains en tant que parjure et traiter comme brigand et non plus comme un seigneur, tu seras griffé, écorché, démantelé, ton corps épars sera à tous les vents jetés et jamais tu ne reposeras en terre consacrée. Prend garde Noblesse à ne pas te perdre, aucun ennemi n'est plus fort que la mollesse qui avec le luxe entretient la Paresse.

J'ai eu entre les mains ces histoires un peu folles de Renard le Goupil, on y voit toutes sortes d'animaux se jouer des tours cocasses et cruels et ces bêtes valent bien les hommes. Il est une loi dans le monde animal qui dit que le faible est mangé par le fort, on le voit fort bien dans ces contes où la ruse et la force sont les armes des bêtes tout autant que crocs, griffes et serres. Les hommes vont de même et se battent les uns les autres, qui pour une terre, qui pour de l'argent, qui pour une maquerelle, mais je conclurai en ajoutant ceci c'est que même dans ce royaume sauvage des bêtes, la louve protège et garde ses petits près d'elle.


Ecrit par frère Woland von Selenios pour conclure son noviciat au Couvent lescurien de Rouen.

Pie de Valence
Admin

Messages : 117
Date d'inscription : 24/11/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://abbayesaintmartin.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum